Category Archives: Environnement

Comment les humains ont volé la nature et comment redonner

L’impact négatif des humains sur la nature n’est plus à démontrer. Les humains ont pris beaucoup plus que ce qu’ils ont donné à la nature. Malgré tous les avertissements, nous sommes en train de tuer la biodiversité et changer le portrait de la planète de façon irréversible.

 

Comment les humains ont volé la nature

Depuis plusieurs siècles, les humains prennent leur place sur la Terre. Le nombre de personnes augmente et cela demande plus de territoire pour loger les gens. Par conséquent, les villes s’étendent et des parcelles de nature disparaissent graduellement. La population est tellement étendue à certains endroits que plusieurs corridors de migrations animales ont été sectionnés.

Quand une ville ou une route est développée à un endroit, cette partie de nature est perdue à jamais. Même des villes abandonnées occupent des endroits qui pourraient être restaurés, mais les infrastructures restent présentes.

Le problème majeur avec notre développement est que ce qui est pris à la nature n’est pas redonné d’une autre façon. La nature offre des ressources limitées. Nous nous approprions toujours plus de parcelles de nature sur une Terre au territoire limité.

 

Quelques exemples d’activités humaines qui pourraient être améliorées

 

Des mines et des carrières qui ont troué le sol

Une fois les carrières ou mines vidées, elles ne reviennent pas. Cela laisse plusieurs trous immenses à la surface de la Terre. Ce sont principalement les exploitations en surface qui posent ce problème.

 

Mine de charbon laissant un énorme trou dans le sol

Mine de charbon laissant un énorme trou dans le sol.

Déforestation massive

À cause de la déforestation, plusieurs espèces animales et végétales disparaissent à un rythme sans précédent. Parmi ces espèces, on compte les orangs-outans et les éléphants. Une partie de cette déforestation fait place à l’agriculture pour l’huile de palme qui est une des ressources cultivées sur les terres défrichées. La consommation d’huile de palme favorise la déforestation et le déclin des orangs-outans qui pourraient disparaitre en majorité d’ici 10 ans. Les orangs-outans sont tués pour ne pas nuire à la culture de l’huile de palme. Souvent, ces orangs-outans sont battus sauvagement jusqu’à l’agonie.

 

Déforestation due à l'exploitation de l'huile de palme à Sumatra

Déforestation due à l’exploitation de l’huile de palme à Sumatra.

 

David Suzuki dit dans son livre “L’équilibre sacré, redécouvrir sa place dans la nature” que 90% des forêts des États-Unis d’Amérique ont disparu depuis 200 ans. Ces forêts ne reviendront pas étant donné que des villes, terres agricoles, routes, carrières, mines, et autres infrastructures créées par les humains occupent ces territoires.

 

Surpêche

Depuis plusieurs années, les stocks de poissons se sont effondrés dans les océans. La pêche représente une ressource alimentaire critique pour bien des peuples à travers le monde. En ce moment, nous consumons plus de poissons que la capacité de régénération des océans. En plus de détruire certaines espèces de poisson, nous risquons de manquer de nourriture.

 

Notre besoin de nourriture est en train de détruire les stocks de poissons

Notre besoin de nourriture est en train de détruire les stocks de poissons.

 

Il faut redonner ce que nous prenons

Malheureusement, le territoire et les ressources sont limités. Nous ne pouvons pas redonner directement à la nature. Cependant, certains scénarios sont envisageables.

Nous pouvons créer ou maintenir certains corridors de migration animale. Cela demande une volonté de la population pour préserver certains secteurs à l’état sauvage. Dans une société qui est toujours en développement, la pression est forte pour urbaniser ces derniers secteurs sauvages souvent convoités pour leur beauté. Le gouvernement doit agir en faveur de l’équilibre de la nature avant les besoins d’urbanisation.

Aujourd’hui, dans certains projets de construction qui détruisent l’environnement, les gouvernements demandent aux entreprises de construction de restaurer ou de compenser un milieu naturel affecté par les nouvelles infrastructures. Par exemple, si un pont est construit et que la construction détruit une partie du milieu naturel, l’entreprise doit reconstruire le milieu naturel d’une autre façon. Ceci empêche les pertes totales des milieux de reproduction et permet à la vie de continuer aux mêmes endroits en maintenant l’équilibre naturel.

 

Conclusion

Sur une Terre aux ressources et territoire limité, nous ne pouvons pas créer de la nature. Cependant, nous pouvons limiter ce que nous prenons de la nature. Dans le contexte actuel, il est difficile de limiter nos actions à cause de notre développement. Nos espoirs sont principalement: de limiter le nombre d’êtres humains sur Terre, le développement durable et une adaptation de nos besoins en harmonie avec les besoins de la nature. Notre développement et nos besoins doivent inclure une place pour la nature. Plutôt que de prendre directement de la nature, nous devons transformer la nature d’une façon stratégique pour compenser les pertes. Même si la planète est transformée de façon permanente, c’est le seul moyen de nous adapter.




Sommes-nous plus environnementaux qu’autrefois?

Sommes-nous plus environnementaux qu'autrefois?

Sommes-nous plus environnementaux qu’autrefois?

Plusieurs personnes croient que nous sommes plus environnementaux aujourd’hui que la génération précédente. Ce n’est peut-être qu’une illusion. Avant de penser que nous avons amélioré notre relation avec notre environnement ou la nature, lisez ce qui suit et vous pourriez changer d’idée.

 

Fausse perception

Nous avons maintenant des véhicules hybrides et électriques pour remplacer les carburants fossiles. Nous avons inventé le recyclage à la place de jeter nos déchets et de les enterrer. Les usines de pâtes et papiers ne rejettent plus leurs produits chimiques dans les rivières. Nous sommes en train de revenir à une agriculture plus biologique sans pesticide. Nous sommes en train de développer plusieurs alternatives avec des énergies renouvelables. Même si tous ces problèmes sont importants, il y a beaucoup d’autres problèmes dont nous ne parlons pas et qui pourraient être pires que les problèmes des dernières générations.

Il y a des changements positifs qui arrivent. Les gens pensent que les choses s’améliorent. Faux! Nous parlons très peu des nouveaux phénomènes qui polluent l’environnement. Notre perception est biaisée. Il y a plusieurs problèmes que nous sommes en train de reconnaître qui sont probablement pires que ceux que nous sommes en train de régler.

Généralement, pendant que nous pensons être en train de trouver des solutions pour terminer un cycle de technologies polluantes, nous sommes en train de recommencer un autre cycle d’autres technologies polluantes. Le problème est que nous avons de la difficulté à reconnaître l’impact de ce nouveau cycle. Par exemple, les organismes modifiés génétiquement (OGM).

 

Des problèmes subtils

Voici quelques problèmes qui sont moins connus ou dont l’impact est sous-estimé.

Conservation des espèces: Jamais il n’y a eu autant d’espèces menacées d’extinction. Ceci comprend les animaux et les plantes. Plusieurs espèces ne vivent même plus à l’état sauvage et elles ont absolument besoin de l’aide de l’être humain pour continuer à survive. La raison est principalement la destruction des habitats naturels comme la déforestation. Plusieurs corridors de migration ont déjà été détruits par l’être humain. Ceci est dû principalement à un problème de surpopulation.

Nanotechnologies: La pollution de ce nouveau secteur technologique est appelée nanotoxicologie ou nanopollution. C’est l’impact des nanotechnologies sur la santé des animaux, des plantes et des êtres humains. Le domaine des nanotechnologies est en plein essor et nous commençons seulement à réaliser l’impact de ces nouvelles technologies. Paradoxalement, c’est un secteur d’avenir où il y a déjà des solutions en développement pour régler des problèmes environnementaux. Certaines nanotechnologies seraient en cause dans diverses maladies.

Changements climatiques: Les changements climatiques se font à un rythme accéléré. Plusieurs espèces animales pourraient ne pas s’adapter et disparaître. Les changements climatiques modifient principalement les habitats naturels de plusieurs espèces animales et plantes.

Pollution lumineuse: Les lumières de nos grandes villes affectent les migrations des oiseux. Un très grand nombre d’espèces d’oiseaux sont déjà menacées d’extinction et la pollution lumineuse augmente la menace. De plus, il semblerait que les lumières urbaines près des plages où se reproduisent les tortues marines affecteraient leur survie. Les tortues auraient des problèmes d’orientation lors de leur naissance, ce qui diminue leurs chances de survie.

Génie génétique: C’est le secteur des organismes génétiquement modifiés (OGM). C’est un domaine très controversé. C’est une façon de jouer à Dieu en modifiant les propriétés des plantes et animaux. Plusieurs plantes modifiées génétiquement pourraient être dommageables à l’homme. Par exemple, causer des cancers. Les OGM pourraient être une des pires sources de pollution que l’homme a créées. Pourquoi? Contrairement à un polluant comme le pétrole qui disparaît après plusieurs années, les OGM, une fois introduits dans l’environnement, vont continuer de se reproduire. Ils peuvent déloger des espèces endémiques et causer des problèmes majeurs. Par exemple, le pollen de plantes modifiées génétiquement a déjà tué des papillons et des abeilles. En ce moment, ce domaine est en plein essor.

Autres problèmes: En plus des problèmes ci-dessus, il y a une variété d’autres problèmes environnementaux. Voici une liste de problèmes environnementaux. http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_environmental_issues

 

Solutions

Tous ces problèmes sont causés par l’activité humaine. Il est évident que nous devons changer notre relation avec l’environnement et l’impact de nos technologies.

J’ai des doutes que nous allons régler les problèmes dans les temps requis. Les conséquences sont inévitables. La société se développe trop rapidement et la reconnaissance des problèmes est trop lente. Nous sommes au tout début d’une solution pour le problème des combustibles fossiles qui est apparu depuis le début de l’ère industrielle il y a environ 200 ans.

Nous pouvons développer de meilleures technologies, cependant pour le problème de surpopulation, nous ne pouvons pas enlever des êtres humains de la planète. Nous occupons un territoire beaucoup plus grand que nous devrions.

L’industrie privée et la politique mènent le monde. Les partis politiques sont souvent proches de l’industrie privée. Dans un tel contexte, il n’est pas surprenant que les gouvernements ne réagissent pas rapidement aux recommandations des environnementalistes. Il est essentiel d’obtenir de nouveaux gouvernements avec une meilleure attitude. Pensez au temps qu’il y a fallu aux gouvernements pour reconnaître le réchauffement global. Cela a pris des dizaines d’années. Combien de temps cela va-t-il prendre pour reconnaître des dizaines de problèmes environnementaux?

Nous devons absolument être visionnaires et réagir avant que les conséquences nous affectent. Le premier problème est la reconnaissance des problèmes présents et problèmes potentiels. Il faut ensuite trouver des solutions et s’assurer du soutien du gouvernement.

Un point essentiel est d’être capable de répondre la question: « Quel impact cette nouvelle technologie va-t-elle avoir sur notre planète? » Nous devons établir des normes pour limiter l’implantation des technologies. Plus lentement, mais plus surement.

 

Finalement

Nous avons pollué pendant des dizaines d’années. Nous avons finalement compris l’impact de nos technologies. Aujoud’hui, nous pensons que nous allons vivre de façon plus écologique parce que nous sommes en train d’appliquer des solutions pour mettre fin au cycle présent. Les gens ne semblent pas réaliser que nous sommes en train de recommencer d’autres cycles de pollution. La raison est que nous ne voyons pas encore les conséquences de ces nouvelles technologies.

Pour éviter de recommencer le même schéma avec les nouvelles technologies, un changement d’attitude s’impose. Nous pouvons y arriver avec une reconnaissance des faits ci-dessus et un grand mouvement social. Ça prend une révolution.