Êtes-vous un dirigeant?
Rêvez-vous d'un monde meilleur?

Je développe des outils, des concepts et des idées pour réaliser l'innovation sociale.

L’éducation alimentaire est toujours un enjeu de survie même dans une société d’abondance

L'éducation alimentaire est toujours un enjeu de survie même dans une société d'abondance

L’éducation alimentaire est toujours un enjeu de survie même dans une société d’abondance

Il existe un certain paradoxe à travers la planète en terme d’alimentation. Pendant que certaines personnes meurent de faim, d’autres meurent d’obésité. L’obésité n’a jamais été un problème de santé mondiale comme elle est aujourd’hui.

 

Les enjeux

La grande majorité de la civilisation a dû apprendre comment chasser, cueillir et cultiver la terre pour survivre. Cette éducation était une habilité à développer pour survivre. Ceux qui savaient mieux comment trouver leur nourriture avaient plus de chance de survie.

Aujourd’hui, avec l’augmentation de l’obésité, il existe un paradoxe. Plusieurs personnes de la société nord-américaine (et ailleurs dans le monde) risquent de mourir de leur surpoids et non de faim. Ces gens essayant de maigrir font face à plusieurs échecs. En général, maigrir représente un défi majeur pour la majorité des gens obèses. Plusieurs personnes ont même recours à des programmes de perte de poids.

Nous sommes dans une société qui doit apprendre la valeur nutritive des aliments plus que jamais. La majorité des gens ne savent même pas ce qu’ils mangent. Demandez aux gens de vous décrire l’impact sur leur santé des ingrédients listés sur un emballage. Il y a plein de noms bizarres et inconnus. De plus, les emballages indiquent la valeur nutritive sur une étiquette. Les gens à qui j’ai demandé ne savaient pas réellement comment lire cette étiquette. À cause du problème de la malbouffe, c’est une des informations les plus importantes. Savoir lire l’étiquette correctement peut vous indiquer si vous mangez trop de sel, de sucre ou de gras (et même le type de gras). Ceci représente trois catégories d’ingrédients parmi les plus problématiques dans notre société. Malheureusement, ces informations ne semblent pas très utiles pour bien des gens à cause du manque d’éducation alimentaire.

 

Valeur nutritive d'une barre de chocolat

Valeur nutritive d’une barre de chocolat. Savez-vous ce que signifient les chiffres?

Le paradoxe alimentaire

Les situations ci-dessus peuvent paraître paradoxales. Cependant, l’aspect de l’éducation alimentaire est toujours relié au fait qu’une personne doit apprendre comment bien s’alimenter pour assurer sa survie.

Pendant qu’une personne qui vit dans un endroit pauvre va lutter pour trouver sa nourriture, une autre va lutter pour perdre du poids.

Dans le premier cas, la personne doit développer des habiletés de chasseur ou agriculteur pour survivre. Dans l’autre cas, la personne doit apprendre la valeur nutritive de certains aliments, comment contrôler ses portions de nourriture et doit rester active pour ne pas prendre trop de poids pour survivre.

Quelle que soit la situation, ceux qui ont une éducation alimentaire adaptée à leur situation ont de meilleures chances de survie et généralement une meilleure qualité de vie.

Il faut aussi comprendre que l’être humain a connu des périodes de famine comme les animaux. Les personnes plus adaptées pour gagner du poids avaient de meilleures chances de survie lors de famine. Dans nos sociétés d’abondance et malbouffe, cette caractéristique de survie est devenue une faiblesse pour certaines personnes.

 

Pourquoi avons-nous cette situation et que devons-nous faire?

Il n’y a pas une solution ultime qui va régler tous les problèmes d’obésité. Certaines personnes vont vous dire qu’il y a un facteur émotif relié à l’obésité. Le problème de l’obésité est relativement complexe.

Concernant le budget en publicité, les aliments santé ne représentent même pas 1% du budget investi dans la malbouffe de l’industrie privée. La majorité de l’éducation alimentaire est faite par l’industrie privée. Je ne me rappelle même pas d’avoir eu des cours en nutrition à l’école.

Une des plus grandes dépenses des gouvernements est le système de santé. Pourtant, les gouvernements font bien peu pour faire changer la situation. Il y a pourtant un besoin criant dans la population pour mieux manger. Le gouvernement n’est pas visionnaire et les partis politiques sont financés par le privé. Ça peut expliquer l’inaction du gouvernement dans le secteur de la santé. Ça peut aussi expliquer pourquoi la santé est un des plus grands fardeaux fiscaux du gouvernement.

Dans ce monde de nourriture industriellement transformée, une partie de la solution vient de l’éducation alimentaire et c’est à l’école que nous pourrions commencer pour donner des outils aux gens. Cependant, une autre partie de la solution est la prévention qui doit être mise en place par le gouvernement.




Règles pour les commentaires

Veuillez lire attentivement les règles avant de poster des commentaires.

  • Règle la plus importante: Poster des commentaires seulement s'ils apportent des éléments significatifs à la conversation.
  • Les commentaires sont modérés avant leur publication.
  • Utilisez votre nom personnel ou vos initiales et une adresse de courriel valide pour poster. Les courriels sont à usage interne et ne sont pas publiés.
  • Aucune promotion. Si vous postez un lien, il doit ajouter de la valeur à la conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




À propos de ce blogue

Pour qui est ce blogue? - Ce blogue est pour les personnes qui s'intéressent à l'innovation sociale.

Pourquoi devrais-je le suivre? - Parce que nous devons impliquer les gens à propos de l'innovation sociale et nous avons besoin de définir de meilleurs modèles de société. Nos sociétés sont si complexes et changent si rapidement que nos responsabilités sociales sont plus nécessaires que jamais. En fait, le monde n'a jamais changé si rapidement. Ce blogue est une plaque tournante et une source d'inspiration pour les gens intéressés à résoudre nos problèmes sociaux.