Êtes-vous un dirigeant?
Rêvez-vous d'un monde meilleur?

Je développe des outils, des concepts et des idées pour réaliser l'innovation sociale.

La fin du monde pourrait ne pas être celle que vous attendiez

Fin du monde

Fin du monde

Il semblerait que la fin du monde serait le 21 décembre 2012. Ce n’est certainement pas la première fin du monde prévue et surement pas la dernière. Les autres prédictions sont déjà passées et devinez quoi? Nous sommes toujours en vie. Ce n’est pas de la catastrophe du 21 décembre dont je veux parler ici, mais bien d’une réalité plus terre à terre qui a déjà mis fin au monde de millions de gens à travers la planète : la guerre et les armes de destruction massive.

Un phénomène qui inquiète plusieurs nations à travers le monde est la création d’armes de destruction massive comme les armes nucléaires. Certains pays sont en train de ramasser le matériel nécessaire pour fabriquer des armes nucléaires. On peut présumer que ces armes serviront dans un avenir relativement rapproché. Qui sera la cible? Plusieurs pays sont en guerre au Moyen-Orient et je suppose que ce sera un de ces pays. Cependant, les tensions politiques existent à travers le monde.

Des armes de destruction massive ont déjà été utilisées. En 1945, Hiroshima a été détruit par une bombe atomique. Les technologies avancent à grands pas et nous sommes capables de fabriquer des armes de plus en plus puissantes. Pouvez-vous imaginer le jour où une nation sera capable de créer une arme capable d’anéantir un pays au complet? Ce ne sera probablement pas une bombe, mais bien des armes bactériologiques ou pouvant répandre des virus.

Avec des armes de plus en plus puissantes, il est probable que ce jour viendra et sera la fin du monde. Je ne crois pas que la planète en entier sera détruite, mais le monde pourrait connaître une pandémie extrême. Il y a déjà eu des pandémies qui ont été fatales pour des nations. Le virus de l’influenza par exemple. Le monde pourrait revivre cette situation à plus grande échelle. Ce genre d’événement bouleverserait l’économie qui est déjà fragile pour bien des pays. Une fois l’économie ébranlée, cela pourrait provoquer encore plus de pauvreté et un chaos social. Des guerres civiles pourraient être engendrées.

Ce n’est probablement pas une bombe gigantesque qui créerait la fin du monde, mais toute une série d’événements chaotiques qui finiraient par tuer énormément de gens. On peut présumer que plusieurs personnes survivraient à tous ces événements. Il y a déjà eu plusieurs cataclysmes majeurs qui ont mis fin au règne de plusieurs espèces animales préhistoriques, dont les dinosaures il y a environ 65 millions d’années. La vie a continué malgré tout.

Si vous regardez dans le passé, il y a déjà eu des civilisations comme les Mayas et les Égyptiens qui ont disparu. Il y a pourtant des gens de ces civilisations qui ont survécu, mais il semble y avoir un pont énorme entre ces civilisations modernes et les anciennes. Il est plus probable que la fin du monde soit la fin du monde telle que nous le connaissons. On remarque que le monde change, mais parfois il y des changements brusques, mais sans toutefois être la fin complète.

Malheureusement, tant que nous n’investirons pas davantage dans l’aspect social de nos sociétés, c’est le genre de scénario qui risque de se produire. J’ai l’impression que nous ne pouvons pas arrêter le changement et que ce genre de scénario est inévitable à différents degrés. J’ai espoir que les nations peuvent être mieux contrôlées par des organismes mondiaux et ainsi prévenir une attaque majeure. Puisse que nous ne pouvons contrôler le monde complètement malgré les meilleures intentions, mon meilleur conseil est : « Profitez de la vie! »





Appelleriez-vous le 911 pour un homme sans-abri?

Homme sans-abri dormant dans la rue

Homme sans-abri dormant dans la rue

Probablement comme bien de gens, vous fréquentez le centre-ville de temps à autre et vous croisez des sans-abri. C’est la situation de plusieurs personnes qui habitent ou travaillent dans les grandes villes d’Amérique du Nord et aussi ailleurs dans le monde. Quand vous croisez un sans-abri, appelez-vous la police ou le 911?

Il y a quelques jours, j’ai vu cette vidéo (After officer’s gift, homeless man ‘lit up like it was Christmas) d’un officier nommé Lawrence DePrimo qui a acheté des bottes à un sans-abri probablement pour empêcher ses pieds de se faire amputés à l’approche de l’hiver. Lawrence DePrimo est surement un homme très généreux, mais ce sans-abri a besoin de bien plus qu’une paire de bottes.

Il y a quelques semaines, j’ai croisé un sans-abri dans le Vieux-Port de Montréal. Il boitait beaucoup et semblait avoir de la difficulté à parler. Sa condition était vraiment misérable. C’est loin d’être la première fois que je vois ce genre de situation. Visiblement, cet homme vivait une situation de détresse et luttait pour sa survie. Bien des gens se sont déjà rendus à l’urgence pour des problèmes de santé beaucoup moins graves et ils ont reçu les soins appropriés.

De plus, bien des enfants ont déjà été récupérés dans la rue pour être pris en charge par des familles d’accueil parce que des gens ont signalé ces enfants aux autorités. Alors, pourquoi quand c’est un adulte sans-abri qui est en détresse, ne fait-on rien?

J’imagine que la réponse vient du fait que c’est parce que le système ne peut rien faire pour eux ou presque. Quand vous êtes un adulte, il semble que l’on tient pour acquis que vous pouvez vous débrouiller par vous-même, donc on vous laisse faire les démarches pour vous sortir de la rue.

Si je vois une personne en détresse, comme bien des gens, je suis porté à composer le 911 ou appeler la police. Comme bien des gens aussi, je me suis habitué à voir plusieurs sans-abri le long des rues et à passer à côté. Parfois, il m’arrivait de donner quelques dollars. Parfois, j’aurais envie de composer le 911 parce que plusieurs personnes l’ont déjà fait de façon justifiée pour des problèmes moins graves que ces sans-abri retrouvés morts gelés. Je suis conscient que si j’appelais le 911, ils remettraient la personne dans la rue et ça n’aurait rien changé.

Nous sommes tellement habitués à voir les sans-abri abonder dans les centres-ville que nous tenons pour acquis cette situation comme étant la norme. Probablement que vous vous dites que j’exagère avec le 911. J’ai entendu, à plusieurs reprises, dans les bulletins de nouvelles, les présentateurs dirent qu’on avait retrouvé un sans-abri mort dans le froid sur un banc durant l’hiver. Plusieurs d’entre eux sont très malades physiquement et mentalement. Ils ont une alimentation déficiente et n’ont à peu près pas de soins médicaux. Plusieurs se sont retrouvés dans la rue à la suite d’une dépression sévère.

Le 911 n’est pas une solution pour sortir ces gens de la rue. Cependant, je crois que si l’on prenait du recul par rapport à ce que nous sommes habitués de voir, on agirait différemment. Imaginez que vous ne connaissez pas le problème de l’itinérance. Alors, que feriez-vous pour quelqu’un dans la rue, qui a de plus en plus de problèmes de santé et dont la souffrance dépasse celle de bien des gens dans nos urgences?





Un nouveau blogue est né

J’ai longtemps imaginé que les choses deviendraient meilleures avec le temps. Probablement parce j’entendais tellement de gens nous promettre un meilleur avenir grâce aux nouvelles technologies. Malgré toutes ces avancées technologiques, je vois pourtant le système de santé publique se dégrader et le nombre de sans-abri augmenter dans les rues. La dette de plusieurs pays augmente sans cesse. Les politiciens nous font pleins de promesses électorales, mais j’ai l’impression que rien ne bouge. Si on se projette dans le futur avec la tendance qui se dessine depuis plusieurs années, on réalise rapidement que les problèmes continueront de prendre de l’ampleur. Malgré les meilleures intentions et toute la technologie de notre monde moderne, les sociétés ne semblent pas assez structurées et solides pour faire face au monde de demain. La planète vie une situation qui n’a jamais eu lieu. Le nombre d’êtres humains sur Terre est plus grand que jamais. Les ressources minières sont en train de s’effondrer avec des prévisions de 10 à 30 ans pour des ressources non renouvelables plus en demandes que jamais. Jamais l’impacte sur la planète de chaque être humain n’a été aussi grand qu’aujourd’hui. Il n’y a aucune solution pour régler le problème de surpopulation. Êtes-vous réellement capable d’imaginer le monde dans 20 ou 40 ans?

Après plusieurs années de réflexion sur la société, j’en suis venu à penser qu’il manque un réel investissement dans l’aspect social. Nous avons investi des sommes énormes dans les technologies, mais ceci n’aide nullement les gens à vivre hors de la pauvreté ou simplement à être plus heureux. Seulement une partie des réponses est dans les technologies. Le reste réside dans la façon dont nous structurons notre société et les valeurs que nous enseignons. Heureusement, plusieurs personnes semblent s’intéresser à l’aspect social. Par exemple, on peut voir un mouvement se mettre en place pour le développement durable, le commerce équitable et l’agriculture biologique.

Au fil des années, mes idées se sont accumulées et je devais trouver une façon de les rendre accessibles. Le blogue semblait la meilleure façon de les partager et aussi d’avoir une implication sociale.

 











À propos de ce blogue

Pour qui est ce blogue? - Ce blogue est pour les personnes qui s'intéressent à l'innovation sociale.

Pourquoi devrais-je le suivre? - Parce que nous devons impliquer les gens à propos de l'innovation sociale et nous avons besoin de définir de meilleurs modèles de société. Nos sociétés sont si complexes et changent si rapidement que nos responsabilités sociales sont plus nécessaires que jamais. En fait, le monde n'a jamais changé si rapidement. Ce blogue est une plaque tournante et une source d'inspiration pour les gens intéressés à résoudre nos problèmes sociaux.